Conférence PLI

conférenceFRDîner-Conférence CFPLI – 04 juillet 2015

Le standard de la race étant tenu par l’Italie, le Club Français du Petit Lévrier Italien a invité Madame Agnese Spaziani, juge et présidente du club italien à animer une conférence sur le standard de la race lors de Nationale d’Elevage du club.

Une race, Un Petit Lévrier Italien, Un standard, tel était le thème de cette soirée. Depuis longtemps j’ai souhaité une intervention de la part du pays détenteur du standard, l’idée a fait son chemin, c’est une première dans notre club. Je suis très fier d’être à l’origine de cette initiative et surtout d’avoir fait partager ce moment très spécial. Il n’y a pas beaucoup de clubs qui offrent une telle opportunité à leurs adhérents et éleveurs.

Le standard d’une race est la description physique détaillée de ce que devrait être celle-ci. La bonne description point par point a été abordé par Mme Spaziani.

as2

Le rôle d’un club de race est de promouvoir celle dont il a la charge, et d’en assurer la bonne évolution

Le rôle d’un club de race c’est aussi d’être vigilant sur les éventuelles dérives qu’il pourrait observer, et de veiller à ce que la race reste saine sur le plan génétique et sur le plan de l’équilibre psychique, et bien entendu toujours en se référant au standard en vigueur.

Pour ce faire, le club organise tous les ans des rencontres comme la nationale d’élevage, une régionale d’élevage et au moins 6 spéciales de race qui sont des occasions pour les éleveurs de faire le bilan qualitatif de leur production, mais aussi de mieux connaître leurs PLI, leurs qualités et éventuellement leurs défauts et pour le club de race de visualiser avec l’aide des juges la qualité du cheptel.

Ce sont des moments importants où les échanges entre les éleveurs, les adhérents et le club de race doivent être primordiaux. Il est donc capital que tous les élevages soient présents et que les éleveurs se déplacent, il est essentiel de produire mais il est aussi important de montrer sa production.

Nous avons très largement communiqué durant 8 mois auprès des éleveurs et des membres du club mais aussi auprès de tous les « éleveurs » de la race qui s’annoncent comme tels sur chiens online, chiens de France, Facebook, sites gratuits de petites annonces, etc …. Il est regrettable que malgré notre communication active, nos relances mails, ces personnes n’aient pas jugé utile de venir. Nous pouvons en déduire que ce sont des simples vendeurs de chiens qui n’ont aucun intérêt pour la race et son standard.

 

C’est pour cela que cette conférence est considérée comme une formation ; j’ai souhaité récompenser cette plus value apportée à la connaissance et à l’investissement des invités en remettant à chacun d’entre eux à l’issue de la soirée, un Certificat d’Intérêt envers la race qui atteste de leur présence et de leur implication pour un beau et bon Petit Lévrier Italien.

Nous avons également communiqué auprès de nos 35 juges de PLI en leur envoyant un coupon réponse. Trois juges ce sont déplacés, dont M Brassat-Lapeyrière, responsable du 10ème groupe à la SCC. Six ce sont excusés de ne pas pouvoir venir mais ont demandé les conclusions de cette conférence. Nous pouvons en conclure que seulement un quart des juges s’intéressent à notre race.

La captivante conférence s’est déroulée sur deux heures ; chaque point du standard a été abordé avec précision par cette très grande spécialiste de la race. L’exposé projeté sur écran, agrémenté de graphiques, dessins, images, et photos a été traduit simultanément et a permis à l’assistance de mieux se rendre compte de l’importance du standard. Tous ont pu poser des questions.

diplome

Nos relations avec le club italien sont excellentes, nous travaillons ensemble et débattons sur de nombreux sujets. Nous sommes dans la droite ligne de ce que demandent les italiens, ni plus ni moins, notre responsabilité est d’appliquer leurs directives.

L’avenir de la race est dans la main des éleveurs, il est de la responsabilité de tous, éleveurs, juges et club de race de travailler ensemble pour ne pas arriver à certaines dérives remarquées dans d’autres races. On ne fait pas de l’élevage de chiens sans passion, et encore moins en restant ancré dans ses acquis. Chaque éleveur est responsable de l’avenir et du devenir de la race qu’il élève. Etre éleveur ne s’improvise pas, on ne peut pas rester dans son coin, il est nécessaire de se tenir au courant, et de regarder ce qui se fait ailleurs. Un bon éleveur doit être capable de se remettre en question pour toujours s’améliorer.

Tous les participants ont salué cette initiative, je pense que chacun est sorti enrichi dans ses connaissances. Cette conférence fut une réussite même si nous aurions souhaité une participation plus importante. La ligne de conduite à tenir a été bien établie, nul ne pourra l’ignorer.

C’est pour cela que de tels évènements doivent se mettre en place et surtout attirer tous les acteurs. Nous pensons reconduire cette expérience, une séance de rattrapage en quelque sorte dans les locaux de la Centrale Canine !

Un excellent dîner de gala a clôturé cette conférence.

Alain Brigel
Président du Club Français du Petit Lévrier Italien

Portrait