Règlement des expositions : ce qui a changé après le 1er juillet 2017

par Jean Lassandre, président de la commission des expositions 


Pourquoi un « nouveau » règlement des expositions ?

Devenu obsolète, et pour certains de ses articles, inapplicables ou en contradiction avec les règles intangibles de la FCI, la rédaction du Règlement des Expositions exigeait une mise à jour et en conformité avec tous les textes législatifs ou réglementaires.
Ce travail a été fait par la Commission des Expositions qui a soumis sa proposition au Comité de la SCC.
C’est après une lecture critique et au terme d’une longue « analyse de texte » que les administrateurs ont validé le document qui constitue aujourd’hui le Règlement des Expositions, rendu public sur le site de la SCC et mis en application à compter du 1er juillet 2017.

DSC_0953Quelles sont les principales modifications apportées par ce nouveau règlement ?

Pour les organisateurs d’une exposition :

Définition du nombre et du type d’expositions qu’une même association peut organiser annuellement.

Règles précises d’attribution et d’inscription des expositions au calendrier de la SCC.

Introduction de l’informatique dans la gestion des expositions (catalogue, saisie et transmission des résultats).

Homogénéité dans l’organisation des expositions par les ACT : (cages, pancartes, taille et état des rings, nombre de chiens par juge, matériel à disposition du jury, etc..).

Limitation du nombre de RE qu’un club peut organiser et conditions requises.

Augmentation du nombre des Spéciales de race au sein des expositions organisées par ACT, dont la moitié des Spéciales en expositions à CACS.

 

 

 

Définition de la spécificité des NE, avec rappel des seules classes autorisées cf :Art.7

Pour l’exposant :

Ouverture et officialisation d’une classe BABY (de 4 à 6 mois)

Définition de l’ordre de jugement des différentes classes.

Définition des qualificatifs qui peuvent être attribués ( suppression de : A.Bon et Insuffisant ; introduction de : Suffisant – Disqualifié – Ne peut être jugé)

Pour tous les acteurs :

Obligation de veiller au BIEN ETRE du Chien

13 : L’exposant est responsable du bien-être du chien qu’il a inscrit à la manifestation. Il doit prendre toutes les dispositions nécessaires afin d’éviter de placer l’animal dans une situation potentiellement dangereuse pour son bien-être ou sa santé.

Le non-respect de cette règle par l’exposant pourrait, à la demande du juge ou de l’organisateur, entraîner son exclusion de l’exposition en cours et l’ouverture d’une procédure disciplinaire conformément aux règlements de la SCC

Prise en compte de l’Art. R-214-21 du Code rural, entraînant depuis le 1er juillet 2015 l’interdiction de participation pour TOUS les chiens ayant les oreilles coupées, à l’exception des chiens français ayant eu les oreilles coupées avant le décret du 28 août 2008.

Retrouvez le règlement dans son intégralité.

Dossiers