Portrait – Very Vigie

« Very Vigie », l’art d’être unique par Yoann Latouche

laurent-pichard

A travers ces quelques lignes, nous vous proposons d’en découvrir un peu plus sur « Very Vigie », un élevage bien connu en France et sur la scène de la cynophilie internationale ainsi que son éleveur Mr Laurent Pichard.

« Very Vigie » s’est brillement distingué lors des derniers mois écoulés en remportant le Best In Show de l’EUKANUBA World Challenge, le Best In Show du Championnat de France et la Reserve Best In Show du World Dog Show. Récit d’une succès story qui dure dans le temps.

Laurent Pichard a toujours baigné dans la Cynophilie, son père étant président de l’exposition canine de Lausanne en Suisse. Dès l’âge de 15 ans, Laurent Pichard commence l’élevage au domicile familial avec des Setter Irlandais.  A l’âge de 18 ans, le jeune Laurent est envoyé par ses parents en Angleterre pour étudier à Cambridge. Il trouve alors un petit boulot dans un élevage de Setter Irlandais. Vient ensuite pour lui le temps de rentrer à la maison en Suisse. Il ne rentrera pas seul… il arrive à l’aéroport de Genève et précise à ses parents « j’ai des bagages accompagnés », le jeune cynophile rapportait en fait 4 Cockers Américains… l’histoire d’une vie et d’une œuvre démarrait !

Les parents du jeune Laurent ne l’avaient pas entendu de cette oreille lui donnant 48 heures pour trouver à placer ses Cockers. Il commença l’élevage ainsi.

Laurent Pichard prit l’affixe affixe « La Vigie », du nom que porte la maison de ses parents avec une grande vue sur le Léman.  Dans les années 2000, « La Vigie » déménage en France et l’affixe devient alors le très célèbre : « Very Vigie ».

Lorsque nous demandons à Laurent Pichard, le secret de tels résultats et avec une telle longévité, la réponse est claire : « Il n’y a aucune recette à donner, il faut s’entourer de gens meilleurs que soi et de ne jamais croire que l’on y est arrivé ».

Lorsque Laurent Pichard se repenche sur ses victoires, deux l’ont particulièrement marqué en raison des extraordinaires retombées internationales :

  • Le Best In Show de l’Eukanuba World Challenge à Long Beach en 2007 avec Very Vigie Vamos à la Playa
  • Le Best In Show de l’Eukanuba World Challenge à Amsterdam en 2015 avec Very Vigie I Don’t Know.

Des moments qui resteront à jamais gravés.  Mais il y en a beaucoup d’autres, rien que sur les derniers mois : Best In Show du Championnat de France devant 7 000 chiens engagés, Reserve du Best In Show du World Dog Show à Moscou devant plus de 20 000 chiens, des Best In Show et bien des victoires en Chine, Scandinavie, Angleterre, Thaïlande…

Laurent Pichard est également connu pour ses activités de juge All Round (toutes races), il juge à travers le monde et presque tous les week-ends.  Il est apprécié des exposants pour son sourire et sa gentillesse. Il ne se rappelle pas avoir eu l’envie de juger, mais plutôt d’un phénomène en cascade ou il présentait ses chiens et où on l’a poussé à se lancer dans un cursus de juge. Laurent Pichard démarra avec les Welsh Corgi.

Laurent Pichard n’a pas de pays où il préfère être invité en jugement. Il est assez ouvert d’esprit pour pouvoir s’adapter et il  apprécie voir des façons de faire différentes.

Son plus grand souvenir de juge est celui d’avoir jugé la Nationale d’Elevage des Cockers Américains aux U.S.A, il était le premier juge étranger à être invité pour départager les chiens dans leur pays d’origine.

Lorsque nous parlons avec Laurent Pichard de la Cynophilie actuelle, il regrette la « gagnomanitte aiguë » de certains exposants qui leur fait perdre souvent l’attrait du beau chien. Cette « Championnite »  a permis de cumuler des titres dans des pays où cela n’est pas très difficile à obtenir, a empêché certains  d’être objectifs sur la qualité de leurs chiens et cela est quelque chose qui n’était pas vu avant.  Pour lui, des titres comme Champion de France, Champion d’Italie… sont des titres de grande valeur.

Il trouve dommage que bien des éleveurs pensent que, dès leur première portée, ils n’ont que des chiots exceptionnels. Laurent précise que d’élever un chien qui marche avec quatre pattes et  une queue, c’est chose facile.  Mais, se mettre un peu en doute et prendre du recul afin de reconnaître les réelles qualités d’un chien et du bon chien, ça c’est une des clefs pour bien démarrer.

© KYNOWEB – http://www.kynoweb.com/ – Photo by Ernst von Scheven

Laurent Pichard aime les belles choses et n’est pas un adepte du « moyen de gamme ». Il sait que LE BEAU CHIEN n’est pas facile à obtenir alors lorsqu’il y en a un, il ne faut pas hésiter à le sortir. Pour lui,  une carrière de deux, trois ans est suffisante pour un superbe chien de show.

Il regrette que peu d’éleveurs dans la même race arrivent à travailler ensemble.

C’est pourtant comme cela que les choses avancent.

Laurent Pichard a toujours réussi à bien séparer ses différentes activités dans la Cynophilie. Nous sommes nombreux à nous souvenir du Best In Show du Championnat de France à Metz en 2012. Il jugeait le Best In Show, un chien qu’il avait produit avait gagné et représentait donc le groupe 8. Il a demandé à son handler, Hugues Schuh, de faire un tour d’honneur et de quitter le ring d’honneur avant qu’il ne commence à juger. Le geste a été très applaudi par le public et les exposants présents ce jour la.

Mr Pichard ajoute un très grand évènement à sa brillante carrière de juge. En effet, en mars 2017 à l’occasion de CRUFTS, il aura l’honneur de juger le Best In Show de l’EUKANUBA World Challenge pour célébrer les 10 ans d’existence de ce dernier.

Nous souhaitons à « Very Vigie » et Laurent Pichard encore autant de succès et de bonheur.

Portrait